logo bleu, ordinateur noir et crayon orange

Quand PARCOURSUP devient le nouveau APB

Que vous soyez élèves, parents ou professeurs, vous avez très certainement entendu parler d’un changement de la plateforme APB après les grandes déception de juin 2017. Mais avez-vous déjà entendu parler de parcoursup, LE remplaçant ?

Bon déjà, pourquoi « parcoursup » ?

Figurez-vous que si nous n’en avez pas entendu parler, c’est bien dommage ! Car en fait, le nom Parcoursup est issu d’un sondage en ligne. Disponible du 17 au 19 novembre 2017, cette consultation en ligne a permis de faire choisir le nouveau nom de la plateforme d’orientation post-bac de manière participative. Personnellement j’ai voté pour « parcoursup » ! En même temps voilà les 4 autres propositions : « devenir étudiant », « mes études post-bac », « réussir sup » et « parcours étudiant »…
Je pense que parcoursup était le plus apte à devenir le successeur d’APB. D’ailleurs sur 20 000 votants, « parcoursup » est arrivé en tête avec 42,8% des voix devant « mes études post-bac » qui a recueilli 23% des voix.

Et puis du coup, la plateforme, elle change en quoi ?

Pour le moment, nous n’avons pas toutes les informations car cette plateforme est toute nouvelle. Mais quelques réformes par rapport à APB sont déjà sûres et certaines.

La réduction du nombre de vœux & disparition de l’ordre

L’une des choses les plus importantes est effectivement le fait que les élèves n’auront plus une trentaine de vœux à formuler mais bien 10 et 10 maximum. Tout en sachant que pour la même formation, un vœu avec internat et un vœu sans internat, et bien : c’est égal à un seul vœu.
De plus, les vœux ne seront dorénavant plus hiérarchisés.
Ces mesures sont là pour éviter les choix par défaut.

Disparition des « tours »

Si vous connaissiez un utilisateur d’APB l’an dernier, vous avez sûrement dû entendre parler des fameux tours. L’an dernier, les élèves avaient des réponses à des dates bien précises. Si, dans l’intervalle de ces dates là, ils étaient sélectionnés dans leur vœu n°1 par exemple et bien ils devaient attendre la date suivante pour l’apprendre. Cette année : c’est fini !!!

Imaginons qu’une formation prennent 40 élèves, vous êtes classé 41ème et donc premier sur liste d’attente : dès qu’un élève refuse la formation, vous y entrez ! Ou du moins, vous bénéficiez d’un « OUI ».

Le choix dès qu’on a deux « OUI »

Nous en arrivons maintenant aux « OUI ». Lorsqu’une formation vous accepte, un « OUI » apparaîtra sur votre côté de l’écran. Tant que vous n’avez qu’un « OUI », tout va bien. Lorsque vous en obtenez un deuxième, ça se complique. Dès qu’un deuxième « OUI » vous sera octroyé, vous allez être obligé, dans un délai à respecter, de choisir laquelle des deux formations vous préférez.
Mais rassurez-vous ! Les « OUI » que vous allez choisir lors de ces choix ne seront absolument pas définitifs. En effet, à chaque fois que vous obtiendrez deux « OUI », vous serez obligé de choisir votre formation préférée.

Cette nouveauté permet aux places que vous ne voulez pas de se libérer pour d’autres futurs étudiants qui n’attendent peut-être que CETTE place.

Une deuxième chose est à signaler dans cette nouveauté c’est l’apparition de « OUI, MAIS », pour les formations qui sont obligés d’accueillir des élèves (comme les facs). Mais nous n’en savons pas encore assez pour vous l’expliquer sans prendre le risque de vous induire en erreur.

Sans oublier évidemment la suppression du TIRAGE AU SORT

La dernière chose que je tenais à mentionner c’est la suppression complète du tirage au sort, qui a fait tant de désastre en juin dernier. Mais ici, aucune explication à donner. Juste un cri de soulagement à pousser pour les futurs bacheliers. 😉

logo bleu, ordinateur noir et crayon orange

Si vous avez une quelconque question, n’hésitez surtout pas à la poser. Je peux également apporter des précisions, ou ce dont vous avez besoin.

Je préfère ne pas faire d’articles à rallonge alors si vous aussi vous vous demandez ce que cette réforme de l’orientation post-bac change lors de la classe de Terminale et à la prochaine rentrée de septembre dans vos formations du supérieur, rendez-vous ICI (lien en cours de formation…).

Une réflexion au sujet de « Quand PARCOURSUP devient le nouveau APB »

  1. Très bonne synthèse.
    Je pense avoir compris les principes du nouvel outil pour candidater dans les études supérieures !

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *